samedi 31 octobre 2015

Bilan d'octobre 2015

Lectures : 
  • La 5ème vague, Rick Yancey
  • Fangirl, Rainbow Rowell
  • Cher John, Nicholas Sparks
  • Les héritières de Rome, Kate Quinn
  • Le sabotage amoureux, Amélie Nothomb
  • Miséricorde, Jussi Adler Olsen
  • Ebène, Aventures africaines, Ryszard Kapuscinski
  • La princesse de Clèves, Madame de La Fayette
  • Les enfants de la Liberté, Marc Lévy
  • Les kerns de l'oubli, tome 1 : L'exil, Feldrik Rivat (abadon)
  • Tous nos jours parfaits, Jennifer Niven
  • Revival, Stephen King
Achats : 
  • L'épreuve, tome 3 : Remède mortel, James Dashner
Cadeaux : 
  • Tous nos jours parfaits, Jennifer Niven

Magazines lus :
 

Films vus :
   


jeudi 22 octobre 2015

En une phrase

Voici certaines de mes dernières lectures dont je n'ai pas assez de choses à dire pour en faire des avis individualisés mais que je vous présente ici brièvement.

Mon papi peuplier, Adèle Tariel et Jérôme Peyrat




La narratrice relate ses souvenirs avec son grand-père et son amour pour la nature et les peupliers. Elle évoque des moments de complicité, la récolte au potager, les promenades le long du fleuve mais aussi son papi qui vieillit. A sa mort, elle se réfugie auprès de ses peupliers. Elle y retourne des années plus tard, avec sa propre fille.

Un bel album très touchant et aux dessins qui m'ont plu.
La Princesse de Clèves, Madame de La Fayette

"Je vais vous faire un aveu que l'on n'a jamais fait à un mari..." Sincère, tourmentée, la princesse de Clèves ne parvient plus à taire ses sentiments. Elle brûle d'amour depuis trop longtemps pour le duc de Nemours, l'un des plus beaux fleurons de la cour d'Henri II. Son désir est ardent ! Désespéré ! Mais elle a juré fidélité à son époux, le prince de Clèves.
Elle aspire au bonheur et ne peut brader sa vertu. Elle veut aimer sans trahir... Cruel dilemme ! Faut-il donc renoncer au monde ? Faire ainsi le malheur d'un mari et d'un amant ? La mort est-elle préférable aux affres de l'amour ? Du mariage au déchirement, de la pudeur au sacrifice... Madame de La Fayette exprime jusque dans ses plus impudiques silences la langue subtile de la passion.


Un classique autour d'une femme tourmentée entre son amour et ses principes.
Les héritières de Rome, Kate Quinn

Elégante et ambitieuse, Cornelia, l'aînée de la famille, incarne la parfaite épouse romaine. Lorsque l'empereur Galba choisit son mari pour héritier, elle se voit déjà impératrice. Sa sœur, Marcella, se passionne pour l'histoire et consacre ses journées à l'écriture. Lollia, leur cousine, se marie et se remarie au gré des valses du pouvoir, garantissant ainsi la sécurité des siens et s'assurant les faveurs des puissants. Sa petite sœur, Diana, n'a quant à elle d'yeux que pour les chevaux et les courses de chars. Mais un coup d'Etat meurtrier bouleverse leurs vies : Cornelia voit ses rêves brisés, tandis que Lollia devient la première dame de l'Empire ; Diana se renferme encore plus, au contraire de Marcella, qui se découvre un goût pour l'intrigue. Dorénavant, il n'est plus question pour elle d'observer l'histoire en marche, mais d'y participer, pour le meilleur et pour le pire. Mais, à la fin, il ne peut y avoir qu'un empereur... et une seule impératrice. Les quatre cousines l'apprendront à leurs dépens.

J'avais adoré La maîtresse de Rome. Il me fallait découvrir les autres romans de la série. Celui-ci m'a également plu, mais moins que le premier. Il est plus axée politique.

Le sabotage amoureux, Amélie Nothomb

Saviez-vous qu'un pays communiste, c'est un pays où il y a des ventilateurs ? que de 1972 à 1975, une guerre mondiale a fait rage dans la cité-ghetto de San Li Tun, à Pékin ? Qu'un vélo est en réalité un cheval ? Que passé la puberté, tout le reste n'est qu'un épilogue ? Vous l'apprendrez et bien d'autres choses encore, dans ce roman inclassable, épique et drôle, fantastique et tragique, qui nous conte aussi une histoire d'amour authentique, absolu, celui qui peut naître dans un cœur de sept ans.

Je n'ai pas du tout accroché. J'ai vraiment du mal avec Amélie Nothomb... A part L'hygiène de l'assassin que je crois avoir apprécié (il y a longtemps), depuis rien ne m'a vraiment plu dans mes lectures d'elle.





mercredi 21 octobre 2015

Fangirl - Rainbow ROWELL

Fangirl, Raibow Rowell - VO - Ed. Macmillon, 2014 - 459 pages

Présentation :

Cath est fan de Simon Snow. 
Okay, le monde entier est fan de Simon Snow... 

Mais pour Cath, être une fan résume sa vie - et elle est plutôt douée pour ça. Wren, sa soeur jumelle, et elle se complaisaient dans la découverte de la saga Simon Snow quand elles étaient jeunes. Quelque part, c'est ce qui les a aidé à surmonter la fuite de leur mère. 
Lire. Relire. Traîner sur les forums sur Simon Snow, écrire des fanfictions dans l'univers de Simon Snow, se déguiser en personnages pour les avant-premières de films.
La soeur de Cath s'est peu à peu éloignée du fandom, mais Cath ne peut pas s'en passer. Elle n'en éprouve pas l'envie. 

Maintenant qu'elles sont à l'université, Wren a annoncé à Cath qu'elle ne voulait pas qu'elles partagent une chambre. Cath est seule, complètement en dehors de sa bulle de confort. Elle partage son quotidien entre une colocataire hargneuse qui sort malgré tout avec un mec charmant et toujours collé à ses bottes, son professeur d'écriture inventée qui pense que les fanfictions annoncent la fin du monde civilisé, et un camarade de classe au physique alléchant qui a la passion des mots... 
Mais elle ne peut s'empêcher de s'inquiéter à propos de son père, aimant et fragile, qui n'a jamais vraiment été seul. 

Pour Cath, la question est : va-t-elle réussir à s'habituer à cette nouvelle vie ? 
Peut-elle le faire sans que Wren lui tienne la main ? Est-elle prête à vivre sa propre vie ? Ecrire ses propres histoires ? 
Et veut-elle vraiment grandir si c'est synonyme d'abandonner Simon Snow ?

Mon avis :

J'avais envie de relire quelque chose en VO. Ce roman-ci me paraissait facile, à juste titre, et comme les avis que j'en avais vus étaient bons, il ne m'en fallait pas plus pour craquer lors d'une commande Amazon.

J'ai apprécié me retrouver dans le contexte estudiantin ; cela faisait un moment que je n'avais pas lu de romans se déroulant à l'école, au lycée, à la fac...
Cath et Wren sont jumelles, mais bien différentes de caractères, la première beaucoup plus renfermée que la seconde. Elles vont donc vivre leur entrée à la fac bien différemment. 
On va surtout suivre Cath, qui vit pour sa fanfiction et ne s'ouvre pas vraiment aux autres. Je me suis un peu retrouver en elle dans ce dernier point, même si elle est quand même pire que moi ^^. Pourtant, sa compagne de chambre Reagan et son ami Levi vont réussir à la décoincer un peu.

Je me suis bien attachée à ces personnages et à leurs relations. On se prend d'affection pour eux : Cath qu'on a envie de secouer un peu, Reagan qui fait un peu rebelle, Levi et sa gentillesse, Wren qu'on aimerait aider, le père perdu... J'ai d'ailleurs bien aimé qu'on suive aussi ce dernier, resté seul après le départ de ses filles pour leurs études. L'évolution de tous est perceptible page après page et on arrive à quelque chose de sympa, fait d'apprentissages abordés par des caractères bien distincts.

Même si l'idée d'écriture, de passion littéraire, de cours d'écriture, de fanfiction, m'a intéressée à la base, j'ai quand même peu approfondi l'aspect du développement du "roman" de Cath et les passages sur Simon Snow. C'est un peu dommage et c'est ce qui apporte mon bémol à cette lecture.

Il est en tout cas facile d'entrer dans ce roman et j'ai passé un bon moment. Je ne suis pas certaine que cette lecture me marquera, du tout, mais c'était assez agréable et ça a été l'occasion de se replonger dans la VO.

mardi 20 octobre 2015

ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

J'ai trouvé le jeu de l'alphabet sur le blog La carne. J'ai trouvé l'idée sympa et je le reprends donc ici. Sentez-vous libres de le faire à votre tour (prévenez moi en commentaire, j'irai voir vos réponses).



A- Age : 25
B- Plus grosse peur : L'échec, dans quelque domaine que ce soit.
C- Heure actuelle : 10h30
D- Dernière chose que tu as bu : un thé vert à la menthe, rituel du matin au bureau
E- Personne la plus facile à discuter avec : ça dépend... pas grand monde à vrai dire
F- Chanson préférée : ça change avec le temps et selon l'humeur. En ce moment je suis sur L'horloge, des Cowboys Fringants.

G- Les fantômes existent-ils : Oui ! C'est parfois un problème, mais la plupart ne dérangent personne.
H- Ville d’origine : Orléans

I- En amour avec : Mon homme et mon chien
J- Jaloux(se) de : ceux pour qui tout semble aller
K- Tué quelqu’un ? : il m'arrive d'en avoir envie...
L- Dernière fois que j’ai pleuré : ce matin. Réveil bloublou...
N- Nombre de frère et sœur : aucun(e)
O- Un voeux : faire construire et construire une famille
P- Dernière personne que tu as appelé : heu... j'ai horreur du téléphone. Mon patron hier matin.
Q- Question que tu poses toujours : quand est-ce que ça change ?
R- Raison de sourire : tester plein de loisirs et créations
S- Dernière chanson chantée : Un jour parfait, de Calogéro

T- Heure du réveil : celui de mon homme à 6h40 m'arrache un réveil, mais le mien est à 7h20. Le weekend autour de 9h généralement.
U- Couleur de sous-vêtements : ça dépend. Généralement noir, rouge, mais ça varie aussi.
V- Destination vacances : envie de retourner au Canada et de visiter l'Ecosse. En France, les prochaines devraient être en Normandie.

W- Mauvaise habitude : multiplier les articles de papeterie alors que je croule déjà dessus !
X- Rayons X que tu as eu : heu... aucun.
Y- Ton repas préféré : les cannellonis de ma grand-mère. Les sushis sinon

Z- Signe zodiaque : Verseau. Calme mais têtue.

lundi 19 octobre 2015

Miséricorde - Jussi ADLER OLSEN

Miséricorde, Jussi ADLER OLSEN - Le livre de poche, 2013 - 528 pages

Présentation :

Pourquoi Merete Lyyngaard croupit-elle dans une cage depuis des années ? Pour quelle raison ses bourreaux s'acharnent-ils sur la jeune femme ? Cinq ans auparavant, la soudaine disparition de celle qui incarnait l'avenir politique du Danemark avait fait couler beaucoup d'encres. Mais, faute d'indices, la police avait classé l'affaire. Jusqu'à l'intervention des improbables Carl Morck et Hafez el Assad du Département V, un flic sur la touche et son assistant d'origine syrienne. Pour eux, pas de cold case ... 
Couronné par les prix scandinaves les plus prestigieux, de La Clé de Verre aux Golden Laurels des libraires, le thriller de Jussi Adler-Olsen, première enquête de l'inspecteur Morck, est un véritable phénomène d'édition mondial.

Mon avis :

Afin de diversifier mes lectures de thrillers, j'ai opté pour un auteur que je ne connaissais pas lors de ma dernière expédition à Cultura. Habituellement peu fan des auteurs nordiques, ce roman-ci m'a quand même attiré. Je ne suis pas déçue de ce premier opus des "enquêtes du département V" (comme la lettre, pas 5) ; j'ai passé un bon moment de lecture, en ayant du mal à reposer mon livre quand j'y étais forcée.

On découvre Carl Morck, inspecteur qui a perdu son équipe mais qui va se retrouver dans un tout nouveau service chargé de réouvrir des enquêtes qui n'avaient pas connu de solution à l'époque des faits. Relégué dans un bureau au sous-sol et flanqué d'un assistant à la base chargé du ménage, il va travailler sur le dossier de l'enquête Merete Lyyngaard : la femme politique a disparu lors d'un trajet en mer. Accident ou assassinat, nul n'a encore jamais réussi à élucider précisément cette disparition.
Carl va remuer ce passé pour essayer de comprendre, en s'adressant aux relations de Merete, ses collègues, son frère, etc.
Pendant ce temps, on sait de notre côté ce qu'a vécu la femme puisqu'on suit son calvaire sur certains chapitres, sans pour autant être sûr qu'elle soit toujours vivante au moment du renouveau de l'enquête.

J'ai aimé cette lecture, ses personnages et la façon dont l'histoire est construite, avec l'intercalage des chapitres enquêtes / victime.
Même si je me suis doutée de l'identité du coupable à la moitié du livre environ (je crois, j'ai pas noté précisément quand c'était), ça ne m'a pas gâché ma lecture. Certes, c'est un peu dommage mais j'ai quand même aimé suivre l'enquête, Carl et l'atypique Assad, et voir comment s'en sortait ou non Merete.

Je continuerai avec plaisir de découvrir les enquêtes du département V pour voir quel "nouvel-ancien dossier" choisira de traiter Carl, ainsi que pour continuer à voir évoluer les pesonnages principaux et davantage secondaires de ce premier volet.

vendredi 16 octobre 2015

Cher John - Nicholas SPARKS

Présentation :

John et Savannah tombent amoureux dès le premier regard, sur une plage de Caroline du Nord.

Étudiante libre et passionnée, elle est prête à se laisser porter par le destin. Soldat dévoué à sa patrie, il n’est là que le temps d’une permission.

Après deux semaines d’une romance sans nuage, le jeune couple se sépare, se promettant de s’écrire jusqu’aux prochaines retrouvailles. S’ensuit une correspondance enflammée, dans laquelle chacun laisse libre cours à ses fantasmes et à ses sentiments. Les amoureux n’ont désormais qu’une hâte : se revoir et bâtir un avenir ensemble.

Mais une menace de guerre vient soudain assombrir le monde, balayant toutes leurs certitudes…

Mon avis :

J'avais vu le film dans le courant de l'année dernière. Ce n'est pas l'adaptation de Nicholas Sparks qui m'a le plus marquée parmi celles que j'ai pu voir jusque là mais les souvenirs sont revenus au fil de ma lecture, que j'ai faite en numérique.

Problème avec cette version numérique d'ailleurs : je ne sais plus où j'avais récupéré cet ebook, mais pfiou ! c'est laborieux ! On aurait dit de la traduction Google. Ca a rendu par moment la lecture assez pénible.
Je ne mets bien sûr pas cela sur le compte de l'auteur, que j'aime toujours autant.
Une fois encore, on a une belle histoire entre deux jeunes gens qui se rencontrent un peu par hasard. John, solda en permission et Savannah, jeune fille intéressée par l'aide aux autres. Ils vont peu à peu se rapprocher, ce qui va ouvrir chacun sur certains points, notamment éclairer John sur la relation qu'il a avec son père.
Evidemment, l'amour va prendre entre eux. Mais John n'étant qu'en permission, il doit repartir pour l'armée. Commence alors une correspondance chargée de faire continuer cet amour naissant. Mais les imprévus sont aussi au rendez-vous quand on est soldat, et ils ne sont pas toujours facilement conciliables avec ces beaux projets... Qu'adviendra-t-il du jeune couple ?

J'ai aimé cette lecture, même si ce n'est pas un coup de coeur cette fois. Les personnages sont attachants, mais ils m'ont l'un comme l'autre un peu agacée par moment. Le dénouement reste beau, comme dans chaque roman de l'auteur et il m'a encore bien plu : je termine encore ma lecture par un "Aaaa..." avec les yeux en coeur ^^.

 

mardi 13 octobre 2015

Top Ten Tuesday #05


Le thème de la semaine est le suivant :
Les 10 livres lus avec le plus de pages

Je ne suis pas chez moi en rédigeant cet article, donc je vais faire ça à l'oeil et de mémoire...

  1. Les piliers de la Terre, Ken Follet
  2. Un monde parfait, Ken Follet
  3. Battle Royale, Koshun Takani
  4. Le trône de fer, intégrale 1, George R.R. Martin
  5. Le trône de fer, intégrale 2, George R.R. Martin
  6. L'intelligence émotionnelle, Daniel Goleman
  7. Le fléau, intégrale, Stephen King
  8. Deux soeurs pour un roi, Phelippa Gregory
  9. Ca, intégrale, Stephen King
  10. Outlander, tome 1, Diana Gabaldon

mardi 6 octobre 2015

La 5e vague, tome 1 - Rick Yancey

Editions Robert Laffont, collection R - 592 pages - 2013

Présentation :

1ère Vague : Extinction des feux
2e Vague : Déferlante
3e Vague : Pandémie
4e Vague : Silence

La 5e Vague arrive...
Ils connaissent notre manière de penser. Ils savent comment nous exterminer. Ils nous ont enlevé toute raison de vivre. Ils viennent maintenant nous arracher ce pour quoi nous sommes prêts à mourir…

À l’aube de la 5e Vague, sur une bretelle d’autoroute désertée, Cassie tente de Leur échapper…Eux, ces êtres qui ressemblent trait pour trait aux humains et qui écument la campagne, exécutant quiconque a le malheur de croiser Leur chemin. Eux, qui ont balayé les dernières poches de résistance et dispersé les quelques rescapés…
Pour Cassie, rester en vie signifie rester seule. Elle se raccroche à cette règle jusqu’à ce qu’elle rencontre Evan Walker. Mystérieux et envoûtant, ce garçon pourrait bien être son seul espoir de sauver son petit frère, voire elle-même. Du moins, si Evan est bien celui qu’il prétend… Mais la jeune fille doit d’abord faire des choix : entre confiance et paranoïa, entre courage et désespoir, entre la vie et la mort. Va-t-elle baisser les bras et accepter son triste sort, ou relever la tête et affronter son destin ? Car ce qui ne vous tue pas vous rend plus fort.

Mon avis :

La première vague a marqué l'extinction des appareils électriques.
La deuxième vague a fait connaître tremblements de terre et tsunamis.
La troisième vague a répandu une pandémie mortelle : la peste rouge.
La quatrième vague a plongé le monde dans le silence et vu apparaître un grand Oeil dans le ciel.

A l'aube de la cinquième vague, on suit Cassie, 16 ans, qui pense être la seule rescapée, après que ses parents soient morts et qu'elle ait été séparée de son frère, qu'elle a promis de retrouver. Elle a appris à survivre, à utiliser un M16, à éviter l'ennemi. Elle finit par tomber sur un garçon qui est également seul. Mais peut-elle faire confiance à Evan, dans ce contexte si particulier ? D'autant qu'il est plein de mystères. En tout cas, la jeune fille n'oublie pas sa mission : rejoindre son frère coûte que coûte.

On suit aussi Zombie, un autre rescapé, enrôlé dans la patrouille humaine chargée d'éradiquer les extraterrestres.

Mais on ne sait tout que sur Cassie et pas sur les autres. On les découvre petit à petit, au fur et à mesure de leurs avancées et de celles de Cassie. 
Les indices sont bien maîtrisés, comme l'intrigue qui avance bien : intrigue, rebondissements, intérêt grandissant, attachement aux personnages (notamment Sammy). Tout se recoupe bien et on a toujours envie d'aller plus en avant pour connaître la suite.

J'ai hâte de voir ce que donnera le film, mais je pense qu'on peut présager quelque chose de bien. 
Je tenterai par ailleurs le tome 2 dès que l'occasion se présentera.