mardi 30 juin 2015

Bilan de Juin 2015

Lectures : 
  • The book of Ivy, Amy Engel
  • Ceux qui sauront, Pierre Bordage
  • Le Royaume, tome 5 : Les armes de maître Marcel, Benoît Feroumont
  • Inferno, Dan Brown
  • Poèmes saturniens, Paul Verlaine
  • Le cycle d'Alamänder, tome 1 : Le T'sank, Alexis Flamand
  • Avant Pandemia : Le grand voyage, Franck Thilliez
  • Pandemia, Franck Thilliez
Achats : 
  • N'oublier jamais, Michel Bussi
  • Nuit noire, étoiles mortes, Stephen King
  • Des vents contraires, Olivier Adam

mardi 23 juin 2015

Inferno - Dan BROWN




Présentation :

Robert Langdon, professeur de symbologie à Harvard, se réveille en pleine nuit à l'hôpital. Désorienté, blessé à la tête, il n'a aucun souvenir des dernières trente-six heures. Pourquoi se retrouve-t-il à Florence ? D'où vient cet objet macabre que les médecins ont découvert dans ses affaires ? Quand son monde vire brutalement au cauchemar, Langdon décide de s'enfuir avec une jeune femme, Sienna Brooks. Rapidement, Langdon comprend qu'il est en possession d'un message codé, créé par un éminent scientifique qui a consacré sa vie à éviter la fin du monde, une obsession qui n'a d'égale que sa passion pour « Inferno », le grand poème épique de Dante. Pris dans une course contre la montre, Langdon et Sienna font tout pour retrouver l'ultime création du scientifique, véritable bombe à retardement, dont personne ne sait si elle va améliorer la vie sur terre ou la détruire…


Mon avis :

Je crois que je n'avais pas lu de Dan Brown depuis ma lecture du Da Vinci Code voilà plusieurs années de ça. Celui-ci m'a attiré quand je suis tombée sur ces nouvelles couvertures au Livre de Poche. La quatrième m'a également convaincue, ce côte thriller, mystère autour de l'Enfer de Dante... 
J'ai apprécié cette lecture, j'ai été bien happée par l'histoire. L'amnésie de Langdon, savoir qui sont ses poursuivants, qui est Sienna... beaucoup de questions qui m'ont intéressée tout le long du roman. Et évidemment, savoir si le monde allait plongé ou réussir à échapper à l'enfer qui lui était destiné à cause du machiavélisme d'un "fan" de l'auteur italien.
On voyage aussi pas mal dans cette lecture, surtout au coeur de l'Italie (même si ce n'est pas la seule destination). On s'y croirait totalement.
Cest très rythmé, avec des intérêts variés, donc, et ça a donc été une bonne lecture.
Je pense continuer mes lectures de l'auteur avec ceux qui m'attendent déjà dans ma PAL : Forteresse Digitale et, je crois, d'autres aussi.

lundi 8 juin 2015

Ceux qui sauront - Pierre BORDAGE



Ceux qui sauront
Pierre Bordage
Edition J'ai Lu (2010)
318 pages







Présentation :

Et si la Révolution française n'avait pas eu lieu ? Voici le portrait d'une France qui ne fut jamais, où une minorité d'aristocrates continue, aujourd'hui, d'asservir les masses populaires, notamment en interdisant l'instruction. Jean, fils d'ouvrier, en fait la dure expérience lorsqu'une descente de police met un terme brutal aux cours qu'il suit clandestinement. Incarcéré, puis libéré par la Résistance, il devient un hors-la-loi. Clara, elle, est née du bon côté de la barrière. Pourtant, la vie dorée qu'on lui impose et les inégalités dont souffre son pays la révoltent. Deux personnages, un destin commun : changer le monde...

Mon avis :

J'ai un ami qui est fan de Pierre Bordage. Après force de rabattage, je m'étais lancée il y a maintenant environ deux ans dans "Les fables de l'Humpur", qui m'avait plutôt convaincue. Plus récemment, "Porteurs d'âme", plus policier, m'a également laissé un sentiment positif. Alors, en passant devant "Ceux qui sauront", je me suis laissée tenter. C'est le premier opus d'une trilogie, que je compte donc compléter.

On débarque dans une uchronie, dans un monde autour des années 80, où la Révolution française n'a pas eu lieu.
Jean, issu de la classe ouvrière, se retrouve dans la clandestinité, fuyant les autorités royales autant que possible, va croiser Clara, fille d'une grande famille qui souhaite échapper à son destin pour découvrir le monde. Ils vont chacun approcher le monde de l'autre, qu'ils ne connaissent que par ce qu'on leur en dit, et découvrir que la vérité ou les idées qu'on s'en fait ne correspondent pas toujours. 

J'ai aimé cette lecture ; sans que ça soit transcendant, j'ai passé un bon moment. J'ai eu quelques interrogations sur des choix faits quant à la société retenue, notamment sur des choses restées d'une certaine façon malgré les époques passées, sous prétexte que le monde soit resté sous l'ordre monarchique : notamment, le progrès est laissé à distance du peuple (pas d'électricité partout, internet réservé aux élites, voitures abordables uniquement pour les plus riches...). Certes, laisser la technologie hors de portée des plus pauvres est une technique que l'on connaît, et peut-être une absence de révolution et la conservation de privilège justifient ce contexte. Mais l'économie, la recherche, etc. auraient-elles cesser d'avancer ainsi malgré tout ? Ce n'est qu'une interrogation, mais le choix ne m'a pas dérangée plus que ça. 

Je lirai la suite quand l'occasion se présentera, curieuse de savoir ce qu'il adviendra de nos deux jeunes amis dans leur destin devenu commun.

jeudi 4 juin 2015

The book of Ivy, tome 1 - Amy ENGEL




The book of Ivy
Amy ENGEL
Edition Lumen (2015)
342 pages







Présentation :

Voilà cinquante ans qu’une guerre nucléaire a décimé la population mondiale. Un groupe de survivants d’une dizaine de milliers de personnes a fini par se former, et ce qui reste des États-Unis d’Amérique s’est choisi un président. Mais des deux familles qui se sont affrontées pour obtenir le pouvoir, la mienne a perdu. Aujourd’hui, les fils et les filles des adversaires d’autrefois sont contraints de s’épouser, chaque année, lors d’une cérémonie censée assurer l’unité du peuple.
J’ai seize ans cette année, et mon tour est venu.
Je m’appelle Ivy Westfall, et je n’ai qu’une seule et unique mission dans la vie : tuer le garçon qu’on me destine, Bishop, le fils du président. Depuis ma plus tendre enfance, je me prépare pour ce moment. Peu importent mes sentiments, mes désirs, mes doutes. Les espoirs de toute une communauté reposent sur moi. Le temps de la rébellion approche…
Bishop doit mourir. Et je serai celle qui le tuera.
Née pour trahir et faite pour tuer… Sera-t-elle à la hauteur ? À la fois histoire d’amour torturée, thriller psychologique et dystopie cruelle, The Book of Ivy vous entraîne dans un compte à rebours haletant dont vous ne sortirez pas indemnes.

Mon avis :

Coup de coeur !
J'ai acheté ce livre à force d'en entendre du bien, sans trop de détails, voilà plusieurs semaines. La quatrième de couverture a fini de me convaincre.
J'avais peur d'être moins emballée par une nouvelle dystopie, et/ou que ça sonne trop jeunesse. Mais finalement, je me suis laissée complètement embarquer et cette lecture est à classer dans mes coups de coeur.

Je suis tombée amoureuse du couple Ivy-Bishop. En rien je ne souhaiterais être à leur place, dans cette société marquée par les mariages forcés, mais leur relation m'a complètement convaincue ! Qu'il s'agisse de l'évolution d'Ivy qui se retrouve en position plus que délicate, ou de la personnalité de Bishop. Non mais où sont les garçons comme ça chez nous ?? J'ai été très touchée par leur découverte mutuelle, qui m'a limite donné envie de retourner en début de relation. Je me suis attachée à eux à 100%.
Alors forcément, j'ai été tourmentée par leurs difficultés, et aussi tiraillée qu'Ivy dans son dilemme qui en devient cruel. J'en aurais presque pleurer. Et je meurs d'envie de connaître la suite (qui n'est malheureusement pas pour demain). Tellement hâte !

Bref, c'est une lecture que j'ai dévorée, dans laquelle j'ai été totalement investie et qui m'a fait ressentir beaucoup d'émotions.
L'univers pourrait éventuellement être un peu plus développé. Mais je pense que le deuxième tome donnera cette occasion. Et je m'attache de toute façon généralement plus aux relations entre les personnages et à leur personnalité, donc aucun problème là dessus.
Je recommande à 100% cette lecture et attends le deuxième volume avec la plus grande impatience !

lundi 1 juin 2015

Et ils oublieront la colère - Elsa MARPEAU





Et ils oublieront la colère
Elsa MARPEAU
Edition Gallimard (2015)
233 pages



Présentation :

Été 1944. Une femme court dans la campagne icaunaise. Elle cherche à échapper à la foule qui veut la tondre. Été 2015. Un homme a été tué près d'un lac. La gendarme chargée de l'enquête soupçonne que son meurtre est lié à une tonte, qui a eu lieu soixante-dix ans plus tôt. Entre aujourd'hui et hier, les destins s'entremêlent mais les protagonistes ne s'en souviennent plus ; ils ont oublié la colère, les jours de liesse et la cruauté des vaincus contre ceux de leur camp, lors de la Libération. L'enquête va exhumer ce passé dont plus personne ne veut se rappeler.

Mon avis :

Voilà une belle découverte que cette lecture. C'est encore un cadeau de mon homme, hors wishlist, et il est bien tombé.
D'abord, le contexte est assez original : le lien entre passé et présent, entre contexte de la Résistance durant la Seconde guerre et meurtre au présent, c'est quelque chose que je n'ai pas souvent vu dans les quelques polars et thrillers que j'ai lus. On sent les tensions entre les familles et on suppose qu'il y a eu des choses pas très claires, tant à l'époque que la nuit du drame qui a vu un homme mourir au bord du lac. L'alternance entre les deux époques va peu à peu nous faire comprendre ce qui a pu se passer.

Par ailleurs, j'ai beaucoup aimé l'écriture de l'auteure, que je ne connaissais pas. Si bien que je pense que j'essaierai de lire d'autres de ses écrits.

Bref, une enquête originale, bien menée, avec un certain côté historique qui ne gâche rien et des envies de continuer la découverte.